Accueil

Devenez Rentrée en septembre 2020 Masseur-Kinésithérapeute à l’IFMK EF Devenez Rentrée en septembre 2020 Masseur-Kinésithérapeute à l’IFMK EF

L’IFMK EF, école à taille humaine, offre une formation ouverte aux avancées technologiques et aux nouveaux concepts de rééducation de la profession. Son ambition est de former des kinésithérapeutes de haut niveau capables de gérer des situations complexes et de se préparer à la kinésithérapie de demain.

PEUS
Intégré au Pôle Euro Universitaire de Santé (PEUS), l’IFMK EF fait partie d’un écosystème de formation et de recherche d’excellence principalement organisé autour de la rééducation et de la santé qui se compose de l’ISRP (Institut Supérieur de Rééducation Psychomotrice), d’Expersanté (école de préparation aux concours paramédicaux), de l’UEFP (Unité Européenne de Formation Permanente), de la FRPMC (Fondation pour la Recherche en Psychomotricité et Maladies de Civilisation), de l’ALIP (Alliance Linguistique Interculturelle de Paris). Les établissements du PEUS sont implantés à Paris, Marseille, Vichy et désormais Meaux.

Devenir Masseur-Kinésithérapeute

Vous souhaitez vous orienter vers une profession de santé passionnante, exigeante et en plein essor ?
La profession de masseur-kin
ésithérapeute est la vôtre!

Le masseur-kinésithérapeute est le spécialiste du mouvement perturbé. Professionnel de la rééducation, il réalise des actes destinés à rendre au patient sa capacité à mobiliser son corps, à maintenir des capacités qui se détériorent sous l’effet d’une maladie ou après un accident ou encore à lui apprendre comment compenser une perte fonctionnelle. Le métier de masseur-kinésithérapeute fait appel à de grandes qualités intellectuelles, techniques, manuelles, humaines, et relationnelles.

Un quotidien passionnant!

Le masseur-kinésithérapeute intervient à tous les âges de la vie, du nourrisson à la personne âgée, et dans presque tous les champs disciplinaires de la médecine. Ses compétences évoluent en fonction de l’avancée des sciences et des techniques et son activité se développe constamment.

Essor et plein emploi!

Faire le choix de la masso-kinésithérapie est la garantie de trouver un emploi : comme pour toute profession de santé, le nombre d’étudiants formés correspond aux besoins en professionnels ! Le nombre de kinésithérapeutes en activité en France a augmenté de moitié au cours des deux dernières décennies.

Une grande diversité des lieux d’exercice

Si la majorité des masseurs-kinésithérapeutes exerce sous statut libéral, la liste des employeurs potentiels est longue : hôpitaux publics, cliniques privées, établissements médico-sociaux, instituts spécialisés dans l’accueil des personnes en situation de handicap, etc. Sans oublier les maisons de santé pluriprofessionnelles qui se développent en milieu rural et dans certaines zones en périphérie des villes.

Un bel avenir en perspective

La réforme des études et la loi de modernisation de notre système de santé (loi n° 2016-41 du 26 janvier 2016) confirment la place prépondérante de la profession dans le dispositif de soins pour relever les défis sanitaires présents et à venir.

Slide 85 223 Masseurs - Kinésithérapeutes Source : Rapport démographie des kinésithérapeutes au 31 août 2017
CNOMK
2ème profession paramédicale 80% des kinés exercent
en libéral

Un Diplôme d'État

Le Diplôme d’État de Masseur-Kinésithérapeute (DEMK)

Le masseur-kinésithérapeute est un professionnel de santé. Conformément aux articles L. 4321-2 et L. 4321-11 du code de la santé publique, son exercice professionnel, libéral ou en hospitalier est réservé aux personnes titulaires du Diplôme d’État de Masseur-Kinésithérapeute (DEMK) ou d’une autorisation d’exercice.

Le Diplôme d’État de Masseur-Kinésithérapeute est inscrit au titre RNCP en niveau 7, des nomenclatures française et européenne.

Découvrez comment devenir Masseur-Kinésithérapeute

Étape 1 Validation d’une première année universitaire
Obtention de 60 crédits européens en PACES ou Licence STAPS ou STS
Quatre années de préparation au sein d’un IFMK Étape 2 En 2020, le Diplôme d’État de Masseur-Kinésithérapeute se prépare en deux temps

À partir de la rentrée 2020 :
L’arrêté du 16 juin 2015 (modifié par l’arrêté du 31 décembre 2015) relatif à l’admission dans les IFMK détaille les modalités d’accès aux études menant au DEMK par la validation de la PACES ou de la première année de licence STAPS ou STS. Il explicite aussi les modalités de conventionnement des IFMK avec les Universités. Ces dispositions sont en vigueur jusqu’à la rentrée de septembre 2020.

Ce texte est modifié par l’arrêté du 17 janvier 2020 pour adapter les modalités d’accès aux études aux évolutions de l’admission à la filière MMOP (Médecine, Maïeutique, Odontologie, Pharmacie).

À partir de la rentrée 2021 :
La PASS et les L.AS (dont licences STAPS et STS) seront les nouvelles voies d’accès pour intégrer un IFMK
.

Étudier à l’IFMK EF

La formation préparant au Diplôme d’État de Masseur-Kinésithérapeute offre une approche scientifique, technique et pratique. L’arrêté du 2 septembre 2015 relatif au DEMK spécifie les modalités concernant la durée des études de masso-kinésithérapie ainsi que l’organisation des études. La formation dure quatre années, soit un total de huit semestres organisés en deux cycles de quatre semestres chacun.

Nombre de places offertes : 29

Cycle 1 (1ère et 2ème années)

Cycle 1 : comprendre les situations de soin

Il a pour finalité les acquisitions conceptuelles. Il est organisé pour permettre à l’étudiant d’acquérir la dimension méthodologique des compétences à acquérir.

La 1re année (K1) est centrée sur les savoirs fondamentaux nécessaires à la compréhension des pratiques professionnelles, à la découverte des formes d’exercice et la responsabilité d’exercice.

La 2e année (K2) est orientée vers l’acquisition de la démarche de raisonnement clinique.

Descriptif

Le 1er cycle apporte les enseignements scientifiques, méthodologiques et professionnels fondamentaux nécessaires à la compréhension des problèmes de santé et des situations cliniques rencontrées en kinésithérapie.

Répartition des UE

Enseignements fondamentaux
(UE 1 à 5),

Sciences et ingénierie en Kinésithérapie
(UE 6 et 7),

Apprentissage et approfondissement
(UE 8 à 13)

Stages

K1 :
stage  1 de 2 semaines
stage 2 de 4 semaines

K2 :
stage 3 de 6 semaines
stage 4 de 6 semaines
(1 semaine = 35 heures)

Cycle 2 (3ème et 4ème années)

Cycle 2 : agir avec compétence dans les situations de soin

Il a pour finalité la mise en projet et la réalisation d’actes en situation réelle. Il est organisé pour permettre à l’étudiant la mise en œuvre des compétences à acquérir.

La 3e année (K3) est centrée sur les interventions en masso-kinésithérapie ayant pour objectif les acquisitions des savoir-faire. L’évaluation des compétences est centrée sur les compétences « cœur de métier ».

La 4e année (K4) doit permettre de renforcer l’acquisition des compétences dites « cœur de métier » ainsi que la mise à distance de l’exercice professionnel et les pratiques réflexives.

Descriptif

À partir du socle de connaissances théoriques et pratiques requis, le 2nd cycle organise le développement des compétences diagnostiques et d’intervention dans les champs d’exercice de la profession.

Répartition des UE

Enseignements fondamentaux
(UE 14 à 18),

Sciences et ingénierie en Kinésithérapie
(UE 19 à 24),

Apprentissage et professionnalisation
(UE 25 à 32)

Stages

K3 :
stage 5 de 6 semaines 
stage 6 de 6 semaines 

 K4:
stage 7 de 12 semaines
(1 semaine = 35 heures)

Les enseignements sur les quatre années se répartissent de la façon suivante : 

tableau

6 670 heures, constitue la charge de travail de l’étudiant.

alternance + + + Formation rémunérée L' alternance Professionnalisante Pré-embauche

À l’IFMK EF, suivez une formation d’excellence tout en étant rémunéré(e) !

Vous pouvez faire le choix de l’alternance dès la 2ème année d’études à l’IFMK EF. Ce dispositif vous permet de bénéficier d’une formation entièrement gratuite et rémunérée entre 60 % et 100 % du SMIC, d’acquérir des compétences professionnelles opérationnelles et de découvrir réellement la vie quotidienne d’un établissement. Autre atout : ce dispositif est considéré par la plupart des recruteurs du paramédical comme une pré-embauche !

PASSERELLES D’ACCÈS AUX ÉTUDES

Les articles 25 à 32 de l’arrêté du 2 septembre 2015 relatif au Diplôme d’État de Masseur-Kinésithérapeute prévoient également des dispenses de suivi et de validation d’une partie des enseignements pour les titulaires suivants :

Pour les titulaires d’un certain nombre de diplômes français​

Ces titulaires peuvent être dispensés du suivi et de la validation d’une partie des unités d’enseignement des cycles 1 et 2, après validation par le directeur et le conseil pédagogique d’un certain nombre d’Unités d’Enseignement. Il s’agit de titulaires d’un :

– diplôme d’État d’infirmier
– diplôme d’État de pédicure-podologue
– diplôme d’État d’ergothérapeute
– diplôme d’État de psychomotricien
– diplôme d’État de manipulateur d’électroradiologie médicale et diplôme de technicien supérieur en imagerie médicale et radiologie thérapeutique
– certificat de capacité d’orthophoniste
– certificat de capacité d’orthoptiste
– diplôme de formation générale en sciences médicales
– diplôme de formation générale en sciences maïeutiques
– diplôme de formation générale en sciences odontologiques
– diplôme de formation générale en sciences pharmaceutiques
– Titulaires d’une licence dans le domaine sciences, technologies, santé et les titulaires d’une licence en sciences mention « sciences et techniques des activités physiques et sportives » (STAPS).
– Titulaires d’un diplôme reconnu au grade de master.

L’IFMK EF dispose de 2 places pour ces titulaires.

Pour les titulaires d’un diplôme de masseur-kinésithérapeute d’un pays de l’Union Européenne

Dans lequel la formation n’est pas réglementée, ou dont le contenu présente des différences importantes par rapport au cursus du DEMK français. A noter que si le la formation y est règlementée et suffisamment proche de la formation française, il est possible d’obtenir une autorisation d’exercice auprès du préfet de région. Pour plus d’information, veuillez cliquer ici.

Pour les titulaires d’un diplôme de masseur-kinésithérapeute d’un pays en dehors de l’Union Européenne​

Pour autant que leur diplôme permette l’exercice de la profession dans un pays en dehors de l’Union Européenne, ces titulaires peuvent bénéficier d’une dispense partielle de scolarité en vue d’obtenir le DEMK.

L’IFMK EF dispose de 1 place pour ces titulaires.

Pour retirer un dossier de candidature à l’IFMK EF, remplissez le formulaire

Étudier à Meaux

Meaux offre un cadre d’études privilégié à seulement 40 km de Paris et promet d’importantes opportunités aux futurs kinésithérapeutes !

C’est la plus grande ville de Seine-et-Marne (77) et la porte d’entrée dans l’Est francilien. Elle est au cœur d’un département de plus d’1 million d’habitants et qui devrait connaître la plus forte croissance démographique d’Île-de-France pour les 20 prochaines années.

C’est une ville résolument dynamique et tournée vers la santé. Sa mairie a développé, en lien avec la préfecture du Val-de-Marne, l’Agence Régionale de Santé et la Caisse d’Assurance Maladie de Seine-et-Marne, le « Contrat Local de Santé », un programme innovant et ambitieux visant à réduire les inégalités territoriales et sociales de santé.

Le Pays de Meaux dispose de plusieurs lieux de soins qui couvrent une grande majorité des besoins en santé du territoire et proposent une grande diversité de type d’intervention. En son cœur, l’Hôpital de Meaux, l’un des quatre établissements qui constituent le Grand Hôpital de l’Est Francilien (GHEF).

Ce territoire offre aux étudiants et aux cliniciens un bassin inestimable de lieux de stage, d’apprentissage et d’exercice.

Précédent
Suivant

Des professionnels reconnus et passionnés​

Ce site utilise des cookies afin de nous assurer de vous donner la meilleure expérience d'utilisation.

Si vous continuez, d'utiliser ce site nous nous assurerons que vous en soyez satisfait.